La Chine bulldozer de la croissance mondiale

L’impact de l’économie américaine sur le monde est incontestable. Mais, un autre géant économique le talonne de près en la personne de la Chine. Toujours classée parmi les pays émergents, la puissance économique chinoise mérite pourtant sa place dans le classement des pays développés. Pourquoi dit-on que la Chine est le bulldozer de la croissance mondiale ?

L’économie chinoise toujours croissante malgré la Covid-19

La majorité des économies nationales ont subi un grand coup du fait de la Covid-19. Beaucoup de pays ont dû adopter des mesures sanitaires drastiques comme la fermeture des offices et boutiques et le confinement. La circulation des capitaux a donc subi une baisse. Comment expliquer que la Chine qui est le pays dans lequel est né et a commencé ce virus dangereux soit la première économie dangereusement atteinte à se relever ?

Au lieu de baisser, le PIB de la Chine atteindra les chiffres entrevus pour sa croissance en 2019 avant que le Covid-19 ne se déclare. Les analystes prévoient une augmentation forte de la Production Intérieure Brut du pays. 

La Chine impacte l’économie mondiale

La Chine est qualifiée de Bulldozer de la croissance mondiale, car, son économie impacte fortement l’économie mondiale. En effet, elle figure parmi les plus grands demandeurs de matière première et parmi les plus grands approvisionneurs du marché mondial. 

Lorsque le Coronavirus battait son plein, les demandes de la Chine ont baissé et les pays fournisseurs se sont retrouvés en surplus de matières à écouler. Pendant cette période, une flambée des prix a été constatée et le marché international a fonctionné au ralenti. 

Tout cela n’est qu’un aperçu de l’impact énorme de l’économie chinoise sur le monde. Si la Chine est qualifiée de Bulldozer de l’économie nationale, c’est parce qu’elle a réduit considérablement l’écart qui la séparait des États-Unis. Selon les analystes, d’ici 2030, la Chine pourrait dépasser les États-Unis.

En somme, la Chine est qualifiée de bulldozer de l’économie nationale parce qu’après les États-Unis, elle impacte sérieusement, positivement comme négativement cette dernière.