Le vaccin contre le Coronavirus et les nouvelles mutations de la maladie

Après les ravages effectués par le Coronavirus dans le monde entier, une période de calme semble s’annoncer avec la fabrication des vaccins. Alors que leur efficacité restait à prouver, de nouvelles variantes du virus sont découvertes dans certains pays dont le Royaume-Uni, le Japon et l’Afrique du Sud. Qu’est-ce que cela implique ?

Nouvelles mutations du Covid-19 : que savoir ?

Le virus dans sa propagation a muté, et cela en raison de plusieurs facteurs. Généralement, tous les virus finissent par se modifier avec le temps et cela s’est appliqué au coronavirus qui compte désormais selon la science des milliers de mutations. Selon le Dr Lucy Van Dorp, spécialiste de la croissance des agents pathogènes, la grande partie des mutations du Covid-19 n’auront pas un grand impact et seront passagères.

Selon BBC Afrique, au Royaume-Uni, la variante a été nommée 202 012/01 et 501.V2 en Afrique du Sud. Son appellation généralisée est E484K. Scientifiquement, il n’a pas été prouvé que ces variantes fussent plus dangereuses que la forme initiale du Covid-19. Mais elles sont beaucoup plus infectieuses et se propagent rapidement. Cela explique la vague de nouveaux cas détectés dernièrement. Cela affectera-t-il les vaccins ?

Nouvelles mutations du Covid-19 : quel impact sur les nouveaux vaccins ?

Les nouvelles mutations du coronavirus compromettent les vaccins fabriqués contre la maladie. Puisque les informations de ces nouvelles variantes n’avaient pas été incluses dans la fabrication des vaccins, il y a de forts risques que ces vaccins soient inefficaces. Mais, les spécialistes britanniques soutiennent que l’efficacité des vaccins n’est pas compromise.

Pour se préparer à affronter efficacement cette nouvelle vague, les spécialistes étudient déjà cette souche au laboratoire. Ils la cultivent afin de déterminer si elle peut être maîtrisée et supprimée par germes obtenus sur des patients déjà infectés ou déjà vaccinés.

Les nouvelles mutations du coronavirus semblent moins dangereuses que la forme initiale, mais demeurent très contagieuses. Heureusement, elles n’impactent pas l’efficacité des vaccins déjà fabriqués.