Pollution en Inde et covid-19

L’Inde fait partie des pays les plus touchés par le coronavirus. Une situation qui n’est pas près de changer avec son taux de pollution qui ne cesse d’augmenter. En effet, la majorité des chercheurs pense que c’est même à cause de cette pollution que le nombre de personnes infectées par ce virus ne cesse de croître.

La pollution : un phénomène dévastateur en Inde

Malgré les grandes valeurs morales qu’inspire l’Inde, ce pays est malheureusement une terre où la pollution fait partie du vécu quotidien de ses populations. Il ne se passe pas un jour sans que l’une de ses principales villes comme New Delhi ne soit au centre d’un débat sur la pollution.

Qu’il soit atmosphérique ou non, ce phénomène empêche donc les citoyens de ce pays de respirer un air pur. Brûlis agricoles, déchets issus d’usines de fabrication et gaz s’échappant des hauts fourneaux sont quelques sources de pollution en Inde.

La pollution favorise l’avancée du Covid-19 en Inde

En jetant un œil sur les différentes mesures mises au point par les organismes de santé qui luttent contre le coronavirus, vous verrez certainement le respect des règles d’hygiènes. Une mesure sécuritaire qui paraît comme un leurre en Inde. En effet, est-il vraiment possible de respecter ses mesures dans un pays qui est envahi par la pollution ?

C’est en partant de cette interrogation que plusieurs chercheurs ont essayé de mener des études mettant en exergue le rôle joué par la pollution dans la propagation de ce virus. Des expériences qui ont été concluantes. Ces expériences ont permis en effet de prouver que plus de 11 % des personnes infectées par le coronavirus mourraient en Inde, car ils vivent dans un environnement pollué.

Des résultats alarmants qui ont poussé les autorités de ce pays à prendre des décisions pour réduire un tant soit peu le taux de pollution de l’Inde.